Le projet vise à créer un espace de rencontre virtuel entre aînés et avec des spécialistes pour parler du vieillissement en santé et en sécurité tout en restant chez soi. 

Au cours de l’automne 2022 et de l’hiver 2023, une série de conversations communautaires cocréées en collaboration avec des aînés aura lieu pour discuter des divers aspects du vieillissement chez soi.

  • Aucun frais de participation
  • Durée de 90 minutes maximum
  • Participation soit par téléphone, soit par Internet (via Zoom)
  • Soutien technique possible avant et durant les rencontres pour faciliter l’accès et la pleine participation 
  • Disponibilité du compte rendu des principaux points abordés et des démarches proposées après chaque rencontre

Vieillir chez soi, qu’est-ce que c’est?

Selon l’équipe de CanAge, « vieillir chez soi » veut dire que la personne vit et vieillit au domicile de son choix (y compris, sans s’y limiter, un logement en copropriété divisée, un appartement, une maison de retraite, un établissement de soins de longue durée, une maison) aussi longtemps qu’elle en est capable. Vieillir chez soi implique que la personne reçoive les services, les soins et le soutien nécessaires à domicile, en sachant que ses besoins évolueront au fil des ans, c’est-à-dire à mesure qu’elle avancera en âge.

Obstacles au vieillissement chez soi

Les aînés se sont exprimés. Selon un sondage réalisé en 2020 par le National Institute on Ageing, ils veulent vivre et vieillir de façon autonome chez eux. Seulement 26 pour cent des personnes vivant au Canada estiment pourtant qu’elles auront la capacité de vieillir chez elles, c’est-à-dire à la même adresse qu’à l’heure actuelle. 

La probabilité de se blesser à la suite d’une chute constitue l’une des principales barrières à l’autonomie des plus de 65 ans. 20 à 30 pour cent des aînés du Canada font une chute chaque année. Selon le rapport publié par Parachute et intitulé Le coût des blessures au Canada, les chutes chez les aînés ont entraîné 4 849 décès, 94 529 hospitalisations et 28 310 handicaps en 2018, la dernière année où les données ont été recueillies au pays.

Partenaires du projet

En plus de la subvention versée par le gouvernement du Canada dans le cadre du programme Nouveaux Horizons pour les aînés, le projet reçoit le soutien d’un comité de planification composé d’aînés et de représentants d’organismes voués aux aînés, par exemple : 

Prochaines conversations communautaires

Rejoignez-nous le mercredi 21 septembre à midi (HE) lors de la première conversation communautaire. En savoir plus et vous inscrire ici : 

https://us02web.zoom.us/meeting/register/tZctcu2prDMrGtxjsJyD1aysMxUgVL17rZ4O (En anglais)

Veuillez noter qu’il y aura une conversation communautaire francophone prévue plus tard dans la série.

Voulez-vous vous assurer de bien comprendre la technologie avant de participer à la série de conversations cet automne? Cyber-Seniors offre gratuitement des programmes et des services d’aide et de formation à l’intention des aînés, y compris une assistance technique individuelle par téléphone et des webinaires quotidiens sur les fonctionnalités de la plateforme. Vous pouvez contacter Cyber-Seniors au numéro sans frais 1-844-217-3057. Attendez-vous à patienter quelques minutes avant de parler avec l’un de leurs agents ou laissez un message vocal. Vous pouvez aussi leur envoyer un courriel au info@cyberseniors.org

Faites-nous savoir quels sujets vous intéressent le plus

Faites-nous savoir quels sujets vous intéressent le plus lorsqu’il s’agit de vieillir chez soi en répondant à un bref sondage de deux questions. Le sondage permettra aux organisateurs de connaître les aspects du vieillissement chez soi à aborder en priorité. Pour répondre au sondage, allez au https://parachutecanada.questionpro.com/ConversationsCommunautairesAines

Ce projet est financé par le programme Nouveaux Horizons pour les aînés du gouvernement du Canada.